Automne 2020
Virtuel

 

Dates futures
à confirmer

2017 FCSRW web banner FR 

 

Volet 2A - ESQUIMALT – ÉVALUATION

Téléchargez la version imprimable du résume 

<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>

Liens Rapids:

Analyse des options de gestion, de caractérisation et d’évaluation des déchets de bois du port d’Esquimalt
Scott Northrup1, Jamie Slogan1, Mikaela Davis1, Tim Abercrombie1, Michael Waters2, Ashley Rabey3
1Hemmera Envirochem
2Ministère de la Défense nationale
3Services publics et Approvisionnement Canada

L’objectif de la présentation est de décrire des techniques pour l’évaluation des habitats aquatiques qui pourraient être affectés par des débris de déchets de bois, de présenter des résultats préliminaires quant aux effets potentiellement négatifs sur la fonction d’habitat aquatique submergé et d’indiquer les options de réhabilitation recommandées à la lumière des constatations de l’évaluation.

Résumé

L’industrie historique et ses activités connexes, comme le sciage et le flottage du bois, ont engendré de vastes dépôts de débris de bois et/ou d’une couche de fibres de sous-produits sur de grandes étendues dans la zone subtidale du port d’Esquimalt. Les dépôts de déchets de bois peuvent avoir des incidences négatives sur la flore et la faune des fonds marins en entraînant l’altération physique des caractéristiques sédimentaires, la toxicité aiguë par la production de lixiviat et des effets toxiques à long terme associés aux sous-produits (comme l’hydrogène sulfuré) de la décomposition anaérobique. L’évaluation des effets qu’ont les déchets de bois sur l’environnement marin est une priorité pour le ministère de la Défense nationale (MDN), conformément au Projet d’assainissement du port d’Esquimalt. Dans cette optique, Services publics et Approvisionnement Canada a lancé dans le cadre de l’exercice 2016-2017 le projet de caractérisation et d’évaluation des déchets de bois du port d’Esquimalt, au nom du MDN. Le projet avait pour objectif de déterminer l’étendue spatiale, la profondeur et la composition des déchets de bois du port d’Esquimalt, de déterminer les incidences de ces derniers sur la qualité des habitats et d’examiner différentes options d’assainissement ou de gestion des zones touchées en tenant compte des coûts, des avantages et des risques associés à chacune d’entre elles.

Le projet comprenait une combinaison de travaux basés sur ordinateur de bureau destinée à examiner l’information biophysique existante, les activités historiques, les renseignements sur la contamination et la délimitation des anciens déchets de bois et les enquêtes sur le terrain afin de réaliser la caractérisation des sites physiques et biologiques, de même que l’analyse chimique des sédiments. Afin de faciliter les comparaisons, les enquêtes sur le terrain mettaient l’accent sur l’échantillonnage de quatre conditions principales : (1) les zones du port d’Esquimalt affectées par des déchets de bois; (ii) les zones du port d’Esquimalt affectées par une couche de fibres; (iii) les zones du port d’Esquimalt non affectées par des déchets de bois et (iv) les zones à l’extérieur du port d’Esquimalt où il y a absence de déchets de bois (contrôle). Des plongeurs ont réalisé des relevés par virées afin d’évaluer visuellement l’ampleur des dépôts de déchets de bois et de la couche de fibres et d’effectuer des enquêtes biologiques sur les conditions actuelles des habitats au moyen de la méthodologie développée par Pêches et Océans Canada, qui constituait l’ébauche de travail de la procédure d’évaluation environnementale du littoral marin. On a également élaboré un programme sur la chimie des sédiments afin de déterminer les endroits où les déchets de bois et la couche de fibres ont une incidence sur la qualité des habitats. Les échantillons de sédiments (carottes recueillies à la main par des plongeurs et échantillons instantanés) ont été analysés en vue de déterminer la teneur totale en carbone organique, le sulfure dans les eaux interstitielles, l’ammoniaque et le pH.

Après l’analyse des données, on effectuera une évaluation des incidences et une analyse des options de gestion qui seront ensuite présentées accompagnées de recommandations. Les stratégies possibles de gestion des sédiments touchés comprennent les suivantes : le rétablissement naturel surveillé, l’amélioration du rétablissement naturel, le plafonnement et le dragage/élimination. L’efficacité et les coûts de chacune des options varient et dépendent de l’ampleur et de la profondeur des déchets de bois.

 

<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>

Évaluation de la recontamination des sédiments des eaux pluviales, des eaux souterraines et de l’échappement des souffles d’hélices du port d’Esquimalt à Victoria, C.-B.
Todd Thornburg, Anchor QEA, LLC

L’objectif de la présentation est de fournir une évaluation des sources continues de contamination du port d’Esquimalt associées aux décharges d’eaux pluviales et d’eaux souterraines, ainsi qu’à la remise en suspension des échappements des souffles d’hélices, et d’élaborer des modèles de prévisions pour déterminer si ces sources continues sont susceptibles d’entraîner la recontamination des sédiments dans des zones où l’assainissement des eaux est prévu.

Résumé

Le port d’Esquimalt, situé à l’extrémité sud de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, est le principal port d’attache de la Marine royale canadienne (MRC) dans le Pacifique, alors que la plupart des zones aquatiques du port sont détenues et administrées par le ministère de la Défense nationale (MDM). Le traitement des éventuels risques pour l’environnement et la santé humaine associés aux sédiments contaminés du port d’Esquimalt figure au rang des principales priorités de la MRC et du MDN. Des mesures de restauration ont été lancées ou sont en cours de conception dans les zones les plus lourdement contaminées du port d’Esquimalt. Dans le but d’élaborer des stratégies de gestion du risque à long terme relativement à ce port maritime en activité, on a effectué une évaluation de la recontamination des sédiments afin d’aviser le MDN du potentiel de dégradation de la qualité des sédiments qui suivra l’achèvement des mesures correctives. Les objectifs de cette étude étaient de caractériser et de quantifier les charges massives de contaminants associés aux sources d’eaux pluviales, d’eaux souterraines et à l’échappement des souffles d’hélices dans le port, en plus d’élaborer des modèles de dépôt des contaminants à long terme afin de prévoir si les critères de qualité des sédiments pourraient un jour être dépassés et, dans l’affirmative, dans combien de temps.

Approche/activités

Les voies de recontamination possibles suivantes ont été réévaluées : (1) décharges d’eaux pluviales; (2) décharges d’eaux souterraines en provenance des couches de remblai des rivages adjacents et (3) remise en suspension par l’échappement des souffles d’hélices de sédiments provenant de zones contaminées dans les zones d’assainissement prévues. L’évaluation de la recontamination est soutenue par une compilation de données récentes sur l’eau pluviale (30 points de rejet), de données sur l’eau souterraine (60 puits de surveillance des littoraux peu profonds) et de données sur la qualité des sédiments; un modèle hydrodynamique à deux dimensions et du transport des sédiments du port d’Esquimalt et un modèle prévisible de bilan massique sur la qualité des sédiments. Les principaux contaminants préoccupants sont les métaux (le cadmium, le cuivre, le plomb, le mercure et le zinc), le tributylétain, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et les biphényles polychlorés (BPC). Les taux de remise en suspension des échappements des souffles d’hélices ont été estimés en fonction des caractéristiques et des trajectoires générales des navires, des fréquences de mouvement et des profils de récurage prévus.

Résultats/leçons retenues

Dans le cas des sources d’eau pluviale, les prévisions moyennes des modèles (c.-à-d. les charges d’eau pluviale moyennes et les taux de sédimentation moyens) et les prévisions du pire des scénarios (c.-à-d. les charges de haut niveau ou taux de sédimentation de bas niveau) ont engendré des concentrations de sédiments futures se stabilisant en dessous des critères de qualité des sédiments, bien souvent par un ordre de grandeur. Les décharges d’eaux pluviales ne semblent donc pas constituer une menace à long terme pour la qualité des sédiments dans le port. Dans le cas des sources d’eaux souterraines, les prévisions moyennes des modèles et les prévisions du pire des scénarios indiquaient toutes deux qu’il n’y aurait pas d’incidences sur la qualité des sédiments, exception faite des sédiments appartenant à une petite zone d’intérêt située près d’un ancien port qui pourraient nécessiter des études plus approfondies. En raison de la fréquence et de l’importance de la circulation maritime du port, les taux de remise en suspension de l’échappement des souffles d’hélices sont relativement élevés, ce qui indique que le brassage et la redistribution des sédiments sont importants. En général, les charges massives associées à l’échappement des souffles d’hélices ont tendance à supplanter les charges combinées des eaux pluviales et des eaux souterraines. Les contaminants qui connaissent les dépassements les plus importants en matière de qualité des sédiments dans les zones contaminées éloignées (mercure, BCP et cuivre) posent les risques de recontamination les plus sévères dans les zones d’assainissement prévues en raison de l’échappement des souffles d’hélices. Ceci étant dit, la récupération naturelle susceptible de se produire dans ces secteurs pourrait réduire progressivement la puissance de la source des sédiments remis en suspension. Le MDN prévoit élaborer un plan de gestion du risque pour traiter les risques résiduels à long terme et les préoccupations en matière de recontamination dans les zones contaminées. 

 

<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>

Archéologie marine et assainissement des fonds marins au port d’Esquimalt, à la cale sèche d’Esquimalt et à la base des Forces canadiennes d’Esquimalt
Charles Moore, Golder Associés ltée

L’objectif de la présentation est de présenter les résultats des travaux archéologiques récemment effectués dans le port administré par le gouvernement fédéral d’Esquimalt, en Colombie-Britannique, en soutien au dragage correctif des sédiments contaminés. Cette présentation était axée sur les outils et les techniques permettant l’évaluation et l’atténuation d‘importants sites archéologiques associés aux périodes historiques et préeuropéennes, y compris des épaves, dans les zones d’assainissement.

Résumé

Les travaux d’assainissement des fonds marins récemment entrepris par Services publics et Approvisionnement Canada, Construction de défense Canada et le ministère de la Défense nationale ont permis d’effectuer d’intéressantes découvertes archéologiques au port d’Esquimalt, un port administré par le gouvernement fédéral et situé dans le canton d’Esquimalt, en Colombie-Britannique. Golder Associates Ltd. (Golder) est heureux d’offrir une gamme de services patrimoniaux dans le cadre du programme des sites contaminés afin d’évaluer et d’atténuer toutes incidences potentielles sur les sites historiques et archéologiques protégés par le gouvernement fédéral.

Le programme archéologique a commencé par une évaluation menée en prévision des activités d’assainissement des fonds marins près de la cale sèche d’Esquimalt. Cette évaluation établissait la possibilité archéologique que les surfaces des fonds marins actuels soient d’anciennes surfaces terrestres (exposées à l’air libre) de l’époque où le niveau des mers était plus bas après le retrait des glaciers de l’île de Vancouver; la période pour laquelle les archéologues ont trouvé les premières preuves tangibles d’une activité humaine dans la région. Une partie de l’évaluation comprenait un examen du contexte qui visait à déterminer les emplacements qui, dans les zones d’assainissement des fonds marins, ont été perturbés par des activités industrielles antérieures, comme la construction d’une infrastructure navale et des activités historiques de dragage. L’analyse approfondie des graphiques historiques et les résultats des précédents programmes de test de forage géotechnique et géo-environnemental démontrent que même si une bonne partie du littoral original a été transformé par différentes activités de développement, le port comportait toujours des dépôts subtidales et intertidales intacts susceptibles de comporter d’importants dépôts archéologiques.

Après l’aperçu du contexte, une technologie novatrice de test sous l’eau, déployée pour la première fois au Canada, a été utilisée par Golder pour vérifier la présence de vestiges archéologiques sous-marins sur place. Des fragments de vanneries préhistoriques, qui pourraient dater de 7 000 ans, ont été découverts dans le cadre de ce programme d’évaluation. Les sédiments ont, par la suite, été testés au moyen de techniques spécialisées pour les fonds marins et les eaux peu profondes dans d’autres zones subtidales et intertidales autour du port. On a maintenant localisé et atténué des sites archéologiques sous-marins dans plusieurs sites du port.

L’intégration de l’archéologie au programme d’atténuation a été menée à bien avec l’entière participation des Premières Nations dont les terres des réserves bordent le port. La participation de ces collectivités aide Services publics et Approvisionnement Canada et le ministère de la Défense nationale à établir de solides relations fondées sur le respect avec leurs voisins autochtones, pour qui l’utilisation passée, actuelle et future du port constitue une préoccupation de premier plan.

Le port d’Esquimalt regorge de ressources archéologiques historiques. Le port est utilisé comme base navale depuis 150 ans; il a d’abord été utilisé par la Royal Navy avant que la Marine royale canadienne ne prenne le relais après 1910. En plus de la présence des forces marines, on note également une importante utilisation du port par des organismes civils et des entreprises privées. Ces entreprises privées ont d’ailleurs laissé un cimetière de bateaux, qui comprend l’épave du Barbara Boscowitz. Ce navire bâti en 1883, de même qu’un important navire-pionnier échoué le long des côtes de la Colombie-Britannique, a été découvert et répertorié dans le cadre de ce programme. L’épave d’un autre navire « mystère » a également été trouvée dans les environs et a été relevée en 3D par photogrammétrie. Les travaux archéologiques ont également permis de répertorier des vestiges abandonnés du pont de 85 m d’un plan de halage. Le plan de halage était considéré comme une merveille du génie maritime dans la région lorsqu’il a été construit aux alentours de 1890, mais il est, par la suite, tombé dans l’oubli avec la construction de la cale sèche d’Esquimalt 30 ans plus tard.

Golder présentera quelques techniques d’enquêtes et certains résultats des travaux qu’il mène depuis les dernières années en soutien à l’assainissement du port d’Esquimalt, y compris les méthodes utilisées pour déterminer le potentiel archéologique des zones subtidales et intertidales, les techniques de test de l’archéologie sous-marine et le modèle en trois dimensions récemment élaboré d’un site d’épave.

 
<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>