Façonner les données pour établir un milieu de travail souple

Douglas McNeill et Eoin Kiely

Turner & Townsend

Le but de cette présentation est d’aborder la façon dont le travail souple est une tendance essentielle qui est en train de créer un milieu de travail plus collaboratif et efficace. Cette présentation examinera comment la collecte des données appropriées peut aider les milieux de travail à devenir plus efficaces, avoir une gestion du bureau plus efficace, et mieux utiliser l’espace.

Abstract

Notre façon de travailler change; la technologie s’adapte à la façon dont nous interagissons avec tout et par conséquent, nous remettons maintenant en question nos habitudes de travail. Par exemple, le travail de bureau normalisé de 9 h à 17 h en étant assis dans le même cubicule est maintenant en voie de disparition, et le travail souple avec l’aide de la technologie crée une nouvelle façon de travailler.

Récemment, une vidéo est apparue en ligne montrant un homme assis en Allemagne qui contrôle un camion à châssis articulé en Corée. À mesure que la façon dont nous travaillons change et avec l’aide de la technologie, notre milieu de travail doit faire de même. À cette fin, les immeubles intelligents et l’Internet des objets (IDO) influencent la manière dont les immeubles sont conçus et exploités.

Avec le travail souple, nous pouvons établir un milieu de travail plus efficace et plus collaboratif. Le partage de bureau devient la norme dans les bureaux partout dans le monde. Par exemple, l’immeuble Edge à La Haye, aux Pays-Bas, est l’un des immeubles les plus intelligents au monde. Ce type d’immeuble utilise un ensemble d’outils de saisie de données afin de gérer son personnel d’environ 1 200 employés avec la moitié du nombre de bureaux, ce qui offre de l’espace pour des salles de réunion, des espaces de collaboration et des centres. Le milieu de travail utilise aussi des données pour rendre plus efficace les différents aspects d’un immeuble dont entre autres la consommation énergétique, les déchets et les systèmes de chauffage et de climatisation.

Alors comment les données peuvent-elles aider? Par quel moyen?

Tout appareil fournit des données et presque chaque pièce peut être rattachée à un capteur pour enregistrer ces données, mais ce que nous faisons avec ces données est la clé. La compréhension de la représentation et de la production des données d’une façon qui peut être assimilée par tout le monde sera communiquée avec les exemples suivants :

  • Comment pouvons-nous saisir ces données?
  • Comment pouvons-nous profiter de ces données?
  • Comment pouvons-nous adapter et utiliser ces données?
  • Comment pouvons-nous obtenir des rapports exacts et efficaces en utilisant cela?

Une des études de cas fournira un aperçu d’un immeuble comprenant 300 bureaux et 400 employés. Dans un calcul simple, cela ne tient pas debout. Le client dépensait beaucoup d’argent sur plus de 100 bureaux auprès d’un fournisseur d’abonnement de bureau. Avec une interrogation sur les données et des rapports intelligents, le client a été en mesure de mettre fin à son abonnement de plus de 100 bureaux et pourrait encore satisfaire tous ses besoins de bureau avec le personnel. Comment? La compréhension et l’utilisation des données pour gérer son espace de façon efficiente et efficace.

Douglas McNeill, directeur, Turner & Townsend 

Eoin Kiely, expert-conseil en technologie, Turner & Townsend
Eoin Kiely est un expert en immeuble et en technologie, qui se spécialise dans la modélisation des données du bâtiment (MDB). Il connaît bien le travail dans un environnement numérique et a des connaissances approfondies sur l’industrie sur les solutions de conception qui peuvent permettre aux entreprises de maximiser leur investissement dans un espace physique, du point de vue de la technologie. Eoin appuie les clients et les équipes de réalisation de projets avec l’intégration numérique pour améliorer la prestation d’un bien numérique qui peut utiliser la technologie dans tout le cycle de vie d’un immeuble.

Les innovations technologiques transforment l’expérience en milieu de travail

Vanessa Sulikowski et Travis Pouliot 
CISCO

Le but de cette présentation est d’examiner les innovations technologiques et les stratégies de conception d’espace de travail qui ont une incidence considérable sur l’expérience dans le milieu de travail et l’améliore.

Abstract

Les innovations technologiques ont un effet considérable sur tous les aspects de notre vie, mais en particulier sur notre travail et nos milieux de travail. Les technologies comme la mobilité de la prochaine génération, la collaboration cognitive et la détection du milieu de travail permettent aux organisations de réussir la transition vers des stratégies de milieu de travail dynamique et souple. Ces innovations fournissent une visibilité en temps réel de la disponibilité et de l’utilisation de l’espace, des mesures et des tendances sur l’utilisation du milieu de travail et permettront de nouvelles expériences intelligentes d’effectif branché. Cette séance permettra d’examiner certaines de ces innovations technologiques et les expériences améliorées qu’elles fourniront aujourd’hui et dans l’avenir.

Vanessa Sulikowski, éminente ingénieure système, CISCO
Vanessa Sulikowski est une éminente ingénieure système et travaille dans l’industrie des TIC depuis plus de 29 ans à Cisco à titre d’ingénieure système.

Vanessa est une évangéliste pour la transformation en milieu de travail. Ainsi, elle collabore avec les clients sur leurs transformations et fournit des présentations aux événements axés sur le milieu de travail. Elle a également fourni des présentations à de nombreux événements à l’échelle internationale depuis 2001 tels que Cisco Live, et elle a été reconnue à maintes reprises comme une conférencière de marque.

Vanessa est titulaire d’un baccalauréat en sciences informatiques (honneurs) de la University of Newcastle et a obtenu la CCIE Collaboration. 

Inclusion des Autochtones dans le milieu de travail

Gene Jamieson, Turtle Clan Management Consulting

Le but de cette présentation est de favoriser la compréhension de l’histoire des Autochtones au Canada, ses répercussions, et les pratiques exemplaires en matière d’inclusion des Autochtones dans le milieu de travail. 

Abstract

Cette séance présentera aux participants une brève histoire des peuples autochtones dans ce que nous appelons maintenant le Canada. Nous discuterons des événements historiques que de nombreux Canadiens n’ont jamais appris et les répercussions de ces événements sur les peuples autochtones. La séance se conclura par une discussion sur la façon dont ces répercussions peuvent se manifester dans le milieu de travail, et le genre de tactiques que les spécialistes peuvent mettre en place pour appuyer l’inclusion des Autochtones au travail.

Gene Jamieson, directeur général, Turtle Clan Management Consulting
Gene Jamieson est un conférencier recherché sur l’inclusion des Autochtones. À titre de spécialiste autochtone lui-même, avec une carrière en entreprise de 20 ans, Gene partage son expérience personnelle en travaillant dans l’industrie tout en sensibilisant les autres sur la détresse des peuples autochtones au Canada depuis plusieurs siècles. Gene est un spécialiste honoré sur le plan académique avec les titres honorifiques CHRL et PMP et une maîtrise en administration des affaires de la Rotterdam School of Management aux Pays-Bas.

Exécution du programme Lean– Programme de l’édifice du Centre

Jennifer Garrett, Services publics et Approvisionnement Canada

Le but de cette présentation est de présenter l’initiative du Bureau de projet intégré du Programme de l’édifice du Centre comme une nouvelle approche en milieu de travail. Les avantages et les défis associés à cette nouvelle culture de milieu de travail seront examinés.

Abstract

Le programme de l’édifice du Centre a adopté une Méthode intégrée de prestation allégée de programme pour améliorer la prise de décisions, de l’intégration, et générer des économies de projet. Un aspect clé de la Méthode intégrée de prestation allégée de programme est un environnement de travail partagé qui favorise la collaboration et l’intégration des expériences des intervenants pour améliorer la planification et l’exécution des stratégies de conception et de construction.

Les responsables de la mise en œuvre du projet de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), l’expert-conseil en conception, le gestionnaire de la construction, et tous les partenaires parlementaires partagent ce bureau de projet intégré (BPI). Ce type de bureau s’inspire du modèle de travail axé sur les activités de SPAC et promeut la transparence, la visibilité, et le partage d’une configuration de bureau ouvert.

Cela comprend un grand espace ouvert souple pour travailler en collaboration en temps réel par rapport au processus traditionnel de « créer puis examiner ». L’innovation de la MDB sera pleinement exploitée pour appuyer la mobilisation des clients et examiner des processus tout au long des phases de conception et de construction. L’énergie au BPI stimule l’innovation et la créativité. L’objectif de cet espace est d’intégrer les mandats individuels et les diverses priorités dans une culture axée d’abord sur un projet, c.-à-d. une culture qui favorisera un milieu de travail sain et l’apprentissage continu.

Jennifer Garrett, directrice générale, Programme de l’édifice du Centre, Services publics et Approvisionnement Canada
Jennifer Garrett a été la directrice générale du Programme de réhabilitation de l’édifice du Centre depuis mai 2016. À ce titre, Jennifer est chargée de superviser la rénovation de l’édifice du Centre et la construction de la phase deux du Centre d’accueil des visiteurs. Cette initiative représente le programme le plus important et le plus complexe réalisé sur la colline du Parlement à ce jour.

Jennifer occupe un poste de direction dans la fonction publique fédérale depuis plus de 10 ans et a œuvré dans différents secteurs tels que les biens immobiliers, la gestion de l’information, la technologie de l’information et l’approvisionnement ainsi que l’exécution de programmes majeurs au ministère de la Défense nationale et à Services publics et Approvisionnement Canada. 

Au-delà des exigences en matière d’accessibilité : Mettre les gens au cœur de l’environnement bâti

Paola Zurro, Services publics et Approvisionnement Canada

Le but de cette présentation est de présenter l’Initiative de l’environnement bâti du gouvernement accessible sous la direction de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC). Cette présentation illustrera comment SPAC satisfait et dépasse les obligations actuelles en matière d’accessibilité en définissant les exigences maximales en matière d’accessibilité. L’objectif est d’éliminer les obstacles tout en mettant les gens au cœur de l’environnement bâti.

Abstract

Le gouvernement du Canada s’engage à un environnement libre de tout obstacle qui crée des conditions optimales pour le succès de tous les employés, avec ou sans handicaps, et qui assure l’égalité des chances dans la fonction publique afin que celle-ci puisse être considérée comme un employeur de choix. Les programmes et mesures au sein de la fonction publique fédérale démontrent son rôle de chef de file en tant qu’employeur et fournisseur de services accessibles et inclusifs.

Dans le cadre du projet de loi canadien sur l’accessibilité (projet de loi C-81), le mandat de SPAC est d’élaborer une norme d’accessibilité de calibre mondial pour l’environnement bâti. L’équipe des Services techniques des Services immobiliers de SPAC est chargée de mettre en œuvre une initiative de l’environnement bâti du gouvernement accessible au moyen d’évaluations techniques d’accessibilité sur une partie de son portefeuille de locaux appartenant à l’État pour déterminer les améliorations progressives et estimer les coûts de construction nécessaires pour satisfaire et dépasser les nouvelles obligations en matière d’accessibilité. Plus précisément, les normes d’accessibilité pour ses propriétés fédérales sont fondées sur l’article 5 de la Norme d’accès facile aux biens immobiliers du Conseil du Trésor qui confirme que la norme B-651 - Conception accessible pour l'environnement bâti du Groupe CSA est la référence technique en matière d’accessibilité.

L’engagement de SPAC est non seulement de respecter ces normes, mais de les dépasser. Par conséquent, les édifices et les installations fédéraux sont accessibles et utilisables par tous, répondant à l’évolution du paysage démographique où environ 1 sur 5 des Canadiens âgés de 15 à 64 ans déclare avoir un ou plusieurs handicaps (Enquête canadienne sur l’invalidité, 2017). En priorisant l’utilisateur, SPAC cherche à obtenir de la rétroaction au moyen d’un comité consultatif composé de membres de la collectivité des personnes handicapées ainsi que des groupes de clients handicapés des ministères et des organismes afin d’examiner les résultats et les produits de l’évaluation technique sur l’accessibilité, et de fournir des commentaires du point de vue de l’utilisateur, d’évaluer et de valider la méthode d’évaluation, et de favoriser l’amélioration continue dans le processus d’évaluation. Les leçons retenues et les recommandations seront intégrées dans les évaluations techniques futures sur l’accessibilité dans l’ensemble du portefeuille. Cette approche est uniforme avec le principe du « rien sans nous ».

Les activités de l’équipe de l’accessibilité des Services immobiliers comprennent l’établissement d’une liste de priorités des bâtiments qui seront évalués, l’approvisionnement d’intervenants tiers pour mettre en œuvre des évaluations techniques sur l’accessibilité, la coordination et la diffusion des renseignements auprès des bureaux régionaux et des autres partenaires comme la gestion des biens et des installations, la gestion des relations avec la clientèle et des demandes, et la Direction de l’attribution des marchés immobiliers. L’équipe de l’accessibilité collabore également avec le Secrétariat de l’accessibilité d’Emploi et Développement social Canada pour participer au Comité interministériel sur les questions liées aux personnes handicapées, et collabore aussi avec le Programme d’accessibilité, d’adaptation et de technologie informatique adaptée de Services partagés Canada pour acquérir des connaissances tirées d’expérience vécue des pratiques et outils d’accessibilité les plus appropriés à intégrer dans l’environnement bâti.

Paola Zurro, directrice principale, Services d’architecture et de génie, Services publics et Approvisionnement Canada
Paola Zurro est la directrice principale, Architecture et génie sous le Secteur de service des Services techniques (SSST), de la Direction générale des biens immobiliers (DGBI) de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC). Son équipe d’accessibilité dirige l’Initiative de l’environnement bâti du gouvernement accessible.

À titre de coprésidente du Groupe de travail technique de la stratégie d’accessibilité de la fonction publique fédérale sur l’environnement bâti, elle a également participé à la conception et à la création conjointe de la Stratégie d’accessibilité à l’échelle de la fonction publique. 

L’avenir du travail et des milieux de travail innovateurs

Iana Ciatti, Horizant Inc. 

Le but de cette présentation est de discuter de l’avenir du travail : il est ici et à notre portée aujourd’hui. Une journée dans la vie d’un employé ou gestionnaire dans un monde du travail interactif et adapté, soutenu et souple. Explorer l’avenir du monde du travail qui est réalisable et en cours de réalisation dans les villes et les bâtiments intelligents.

Abstract

Il y a de nombreux exemples partout dans le monde et dans la collectivité des biens immobiliers du gouvernement fédéral canadien qui utilisent la technologie pour atteindre cet état au moyen de milieux de travail efficaces, simplifiés, souples, interactifs et collaboratifs. Comprendre ce qu’il en est pour : les employés, les directeurs, les cadres, les gestionnaires et les intervenants. Joignez-vous à cette présentation pour une vision de ce qui peut être, ce qui est... et ce que vous devrez comprendre aux fins d’adoption ou d’adaptation!

On abordera des stratégies d’innovation et de transformation.

Iana Ciatti, gestionnaire de programme, Horizant Inc.
Iana Ciatti possède plus de 25 ans d’expérience de ventes industrielles, dont les six dernières concentrées particulièrement sur la consultation pour des systèmes de gestion du milieu de travail intégrés. Elle a travaillé avec des dizaines de clients des gouvernements fédéral et provinciaux et des administrations municipales, établissant des partenariats avec eux afin de déterminer les solutions, planifier et atteindre leurs objectifs organisationnels dans les domaines de la planification des portefeuilles, de la gestion des biens et des projets d’immobilisation, de l’exploitation des bâtiments et de la durabilité.

 La pleine conscience dans le milieu de travail moderne

Kay Sargent, HOK

Le but de cette présentation est de discuter de la façon dont le mouvement de durabilité a donné lieu à une prise de conscience sur la façon de concevoir des bâtiments qui seront plus durables. Mais que fait-on pour l’occupant? Comment est son bien-être? Pour aider les personnes à travailler à des niveaux élevés et à se revigorer, on doit concevoir avec intention pour réaliser la pleine conscience dans le milieu de travail.
Abstract

Le mouvement de durabilité a donné lieu à une prise de conscience sur la façon de concevoir des bâtiments qui seront plus durables. Mais que fait-on pour l’occupant? Comment est son bien-être? Robert Frost a écrit : « Les bonnes clôtures font les bons voisins. » Si ces clôtures sont bien utilisées, elles pourraient également contribuer à produire de meilleurs travailleurs. Nous vivons dans un monde où nous sommes constamment connectés, et le flux de renseignements semble sans fin. L’incapacité de se débrancher entraîne une augmentation spectaculaire des niveaux de stress chez les travailleurs d’aujourd’hui. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) prévoit que le « stress technologique », le stress d’être constamment submergé par la technologie, sera l’un des plus grands problèmes de santé au cours de la prochaine décennie. Pour aider les personnes à travailler à des niveaux élevés et à se revigorer, on doit concevoir les bâtiments avec l’intention de réaliser la pleine conscience en milieu de travail.

Kay Sargent, directrice du milieu de travail, HOK
Kay Sargent, ASID, IIDA, DEP, LEED® AP, MCR.W, AP, possède plus de 30 ans d’expérience dans l’industrie des intérieurs. Son travail l’a menée à plusieurs continents où elle a travaillé avec des entreprises Fortune 500 sur leurs stratégies mondiales de l’immobilier et leur conception de milieux de travail de l’avenir. La spécialité de Kay consiste à aider des entreprises à déterminer leur ADN et leurs besoins organisationnels uniques, à harmoniser leur espace avec leurs objectifs opérationnels, à mettre sur pied le milieu de travail de l’avenir et à le livrer sur tout leur portefeuille mondial.

Kay est une directrice principale du milieu de travail à HOK et siège au conseil d’administration. Kay a également fait partie des Comités internationaux d’IIDA, d’ASID, de NCQLP, du Conseil d’administration d’ASID Foundation, et de NCIDQ. Elle est une membre active de l’IFMA et cofondatrice de la collectivité IFMA Workplace Evolutionaries. Kay a récemment été choisie comme une « FEMME DE POUVOIR » par Bisnow et est un membre fondateur de la section d’Upward dans le District de Columbia.

Deloitte Canada : Notre parcours en accessibilité

Carole Mendonca, Deloitte Canada

L’objectif de la présentation est de partager l’histoire de la façon dont Deloitte Canada a adapté une culture plus accessible et inclusive qui a atteint son point culminant avec nos espaces de travail qui ont atteint la plus haute norme pour l’accessibilité.

Abstract

Le parcours d’inclusion de Deloitte a été long et sinueux et comme la plupart des organisations, complexe et individuel. Nous avons appris, partagé et continué à pousser pour un milieu de travail inclusif. Notre objectif déclaré de devenir le cabinet de services professionnels le plus inclusif pour les personnes handicapées se fonde sur notre croyance qu’en y arrivant nous deviendrons un cabinet de services professionnels plus prospère et rentable. 

La fondation : Au cours de l’été de 2012, l’avocat général de Deloitte, Kenneth J. Fredeen, a été nommé président d’un groupe du gouvernement fédéral qui étudiait et établissait des rapports sur les occasions d’affaires pour les personnes handicapées dans le secteur privé. Le rapport du groupe a été déposé en janvier 2013 et il a reçu une attention internationale. Depuis, M. Fredeen et M. Deloitte ont été reconnus pour leur leadership en ce qui concerne les personnes handicapées. En décembre 2016, M. Fredeen était le conférencier principal au premier Sommet international annuel sur les handicaps de Harkin à Washington DC et son message était simple : embaucher des personnes handicapées n’est pas la « bonne chose à faire », mais cela a du sens sur le plan commercial. Au Sommet Harkin de 2018, le chef de l’inclusion de Deloitte, Lenore MacAdam, présentera un atelier sur les handicaps alors que nous nous dirigeons vers le milieu de travail du futur. 

Dans cette présentation, nous allons présenter à l’audience le parcours de Deloitte au cours des dernières années alors que nous nous sommes concentrés sur l’accessibilité comme centre d’attention national. C’est un paysage changeant qui a requis une mentalité de gestion du changement constante. 

Les sujets à aborder comprennent :

  • La création d’une stratégie d’accessibilité nationale à Deloitte Canada;
  • La mobilisation de nos employés;
  • Le partenariat avec des organisations communautaires comme l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA) et les Jeux olympiques spéciaux; et
  • le travail avec la fondation Rick Hansen pour collaborer sur nos projets d’immobiliers d’entreprise qui nous a assuré d’atteindre la norme d’excellence en accessibilité.

Carole Mendonca, gestionnaire de l’inclusion, Deloitte Canada
Carole Mendonca a été une championne de la diversité et de l’inclusion tout au long de sa carrière. Dans son rôle actuel au sein de Deloitte Canada, Mme Mendonca dirige un projet spécial sur l’inclusion au sein du Bureau de l’avocat général, avec un double accent sur l’accessibilité et l’espace autochtone.

Les antécédents de carrière de Mme Mendonca comprennent la consultation en gestion concentrée principalement sur le développement d’entreprises internationales de petite à moyenne taille pour les aider à s’établir sur le marché nord-américain. Elle a également travaillé pour des organismes de bienfaisance en développement international, avec des programmes axés sur l’éducation, la santé, l’eau, les aliments et les possibilités économiques. Au sein de Deloitte, Mme Mendonca travaillé dans les domaines de la gestion des risques, la conformité, la gestion des processus et de la participation des employés. Elle était également la responsable nationale du Groupe de ressources des employés en matière d’accessibilité pour Deloitte Canada.

À l’extérieur du travail, Mme Mendonca est une bénévole active. Elle siège actuellement à un comité consultatif pour le Conseil des technologies de l’information et des communications axé sur l’embauche d’Albertains handicapés et sert activement de mentor pour le Toronto Regional Immigration Employment Council.

Les antécédents de bénévolat de Mme Mendonca comprennent des projets à l’étranger en Asie et en Afrique axés sur l’avancement de la femme dans le domaine des microfinances et le développement des jeunes. Elle a passé quatre ans en tant que bénévole au sein de la Société Elizabeth Fry d’Ottawa, concentrée sur la prestation d’aide juridique aux femmes qui ont eu des démêlés avec la justice.

Mme Mendonca possède un baccalauréat ès arts en criminologie et en justice pénale de la Carleton University et un certificat en inclusion et en direction du Centennial College.

Questions fr

fb icon   Twitter icon   linkedIn icon