section header FR 1


Système intégré de gestion des données pour l’assainissement et la fermeture des sites
Ian Wilson, Anton Sizo, Elizabeth Petelina
Conseil de la recherche de la Saskatchewan
L'objectif de cette présentation est de donner un aperçu d’un système de gestion des données convivial basé sur un système d’information géographique (SIG), élaboré et mis en œuvre pour combiner diverses données environnementales, historiques, traditionnelles et techniques dans le but de nettoyer les sites contaminés.  
Abstract

Les projets d’assainissement des sites traitent d’un large éventail de données environnementales, y compris les données recueillies lors de l’évaluation des sites, l’exécution des activités d’assainissement et la surveillance de la mise en œuvre. Dans cette optique, une stratégie appropriée de gestion des données est nécessaire comme élément clé d’une prise de décision bien fondée à l’intention des praticiens de l’assainissement. Le Système intégré de gestion des bases de données (SIGBD) du Conseil à la recherche de la Saskatchewan (CRS) a été élaboré pour traiter tous les aspects de la gestion des données, y compris la collecte de données, le contrôle de la qualité, le transfert de données, le stockage, la visualisation, le traitement, l’analyse et la production de rapports en temps réel. Le SIGBD est une combinaison d’outils de gestion des données au niveau du gouvernement et du bureau et du système d’information géographique (SIG) assemblés pour aider et assurer la prise de décisions concernant les mesures d’atténuation requises et l’évaluation du succès de l’assainissement des sites. Le SIGBD est également directement relié au système de gestion de l’information des laboratoires (SGIL) du SRC Environmental Analytical, de sorte que les données d’échantillons peuvent être entrées directement dans la base de données afin d’améliorer le contrôle de la qualité et d’éviter les erreurs de transcription humaine.

Le SIGBD a été élaboré et mis en œuvre avec succès pour le projet CLEANS (nettoyage des mines abandonnées du Nord) afin d’appuyer l’évaluation et la remise en état de 37 sites miniers d’uranium dans le Nord de la Saskatchewan, au Canada. Le SIGBD a effectivement facilité la prise de décisions intégrées aux gestionnaires de projets CLEANS et la transparence entre les intervenants.

Ian Wilson, gestionnaire de l’assainissement au Conseil de la recherche de la Saskatchewan
Ian Wilson est gestionnaire de l’assainissement au Conseil de la recherche de la Saskatchewan, où il dirige une équipe chargée de l’évaluation et de la remise en état de 37 anciennes mines d’uranium et de sites miniers datant de la guerre froide. Ian est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de la London School of Business and Finance, d’un certificat d’études supérieures de l’Université Cornell et d’un baccalauréat en sciences (B.Sc.) de l’Université Royal Roads. Ian possède plus de 18 ans d’expérience en assainissement de l’environnement et a géré avec succès plus de 100 projets d’évaluation, d’assainissement et de démantèlement de sites dans le monde entier. Ses domaines d’expertise comprennent la conception d’assainissement, la gestion de projets d’assainissement, l’estimation des coûts, la démolition des structures, la fermeture des mines, la mobilisation des intervenants et la gestion des déchets.

Prendre des décisions éclairées à l’aide d’un système d’information géographique sain
Amin Zargar1, Kela Weber1, Darren White1, Daniela Loock1, Meghan Hendry2
1Collège militaire royal du Canada
2Ministère de la Défense nationale
L'objectif de cette présentation est de démontrer que certains développements récents concernant les systèmes et les outils d’aide à la décision, y compris l’outil de comparaison des lignes directrices et de détection des dépassements. Cela démontrerait certaines capacités internes du Groupe des sciences de l’environnement qui pourraient inspirer d’autres participants et, éventuellement, amorcer des discussions sur des solutions de rechange à des outils plus coûteux.  
Abstract

Établir et maintenir un système d’information géographique (SIG) fonctionnel est crucial (parfois, central) pour le fonctionnement d’une organisation, ce qui peut créer plusieurs valeurs ajoutées pour l’organisation. La santé d’un SIG est souvent compromise par des problèmes de qualité des données et de mise à jour des données, qui exigent souvent l’allocation de ressources considérables. Les erreurs, le caractère incomplet, le manque de cohérence et de précision sont quelques-uns des problèmes qui minent les extrants du SIG. Diverses études indiquent que la gestion et l’amélioration de la qualité des données spatiales peuvent être une tâche coûteuse qui, si elle n’est pas correctement traitée, peut entraîner des répercussions encore plus coûteuses, par exemple en termes de litiges.

Le système de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR) est l’un des principaux éléments de tout SIG qui, parmi d’autres fonctions, gère les données et la complexité de leurs relations dans le SIG. Les données du SIG peuvent inclure à la fois des données spatiales (données contenant des renseignements sur les lieux) et des données non spatiales. Au moyen de leur SGBDR, les SIG sont donc en mesure de gérer des données organisationnelles supplémentaires, y compris des données techniques et opérationnelles.

La possession d’un SIG sain n’est que la « première étape ». On peut obtenir une valeur ajoutée importante grâce à des outils, qui sont parfois conçus sur mesure, qui pourront améliorer considérablement les opérations organisationnelles, comme la prise de décisions. Les outils d’aide à la décision offrent une aide précieuse aux divers utilisateurs et intervenants qui leur permet de prendre des décisions éclairées sur la gestion des sites contaminés de façon efficace.

Le Groupe des sciences de l’environnement du Collège militaire royal du Canada (CMR) a élaboré des pratiques exemplaires et des outils pour élaborer et appuyer un SIG sain. Le Groupe des sciences de l’environnement a récemment élaboré l’outil de comparaison des lignes directrices et de détection des dépassements, un outil d’aide à la décision qui se base sur le SIG et le SGBDR pour identifier les dépassements lors de la concertation sur les contaminants conformément aux lignes directrices provinciales et fédérales. L’outil de comparaison des lignes directrices et de détection des dépassements analyse en outre les données comparativement à un ensemble de données prédéfini de contaminants potentiellement dangereux afin de « marquer » davantage lesdits contaminants qui se trouvent dans un milieu (matrice) et une zone (zone) spécifiques. L’outil de comparaison des lignes directrices et de détection des dépassements réduit non seulement les erreurs qui découlent des opérations réalisées par l’utilisateur, en étant automatisé, mais il permet une mise à jour rapide et des modifications interactives proposées aux Lignes directrices et aux paramètres qui permettent aux décideurs d’obtenir des renseignements supplémentaires par l’intermédiaire de son interface utilisateur graphique (IUG).

Amin Zargar, chercheur en SIG, Groupe des sciences de l’environnement, Collège militaire royal du Canada
Amin Zargar, Ph.D., ingénieur, possède une expérience en systèmes d’information géographique (SIG) et en génie hydro-environnemental. Il a intégré le Groupe des sciences de l’environnement en juin 2019. Ses travaux et recherches antérieurs comprennent l’élaboration d’algorithmes fondés sur l’apprentissage automatique pour les applications de classification des SIG et la modélisation des effets du changement climatique sur les changements hydrologiques extrêmes en Colombie-Britannique. Il s’efforce d’appliquer un apprentissage automatique et des algorithmes intelligents pour améliorer l’efficacité et la profondeur des connaissances dans l’analyse hydro-environnementale.

Traçabilité des sols contaminés à l’aide de l’application TraceNet
Martin Beaudoin et Eric Draycott
Arcadis Canada Inc.
L'objectif de cette présentation est de présenter de nouvelles façons de suivre les déchets et de nouveaux outils de gestion au moyen de technologies mobiles.  
Abstract

L’entreprise Arcadis Canada Inc. a participé à l’installation d’une infrastructure à haute tension dans un projet qui s’est déroulé dans le Sud de l’Ontario pour un client privé. La portée des travaux comprenait le forage dirigé sous une installation de fabrication active, le creusement de fossés à l’extérieure et l’installation de regards et le raccordement de conduits à un poste électrique principal. Tous les matériaux excavés par le forage et l’excavation en tranchée ont été considérés comme touchés et ont été suivis à l’aide de la solution TraceNet commençant par l’installation privée jusqu’aux installations de réception.

TraceNet est une application novatrice qui permet aux intervenants concernés par la gestion des matériaux d’avoir une traçabilité électronique en temps réel entre le site du projet et les sites de réception (c.-à-d. les installations de traitement, les sites d’enfouissement). Grâce aux transactions électroniques que le technicien sur le terrain a créées, tous les intervenants qui ont pris part au projet peuvent être connectés et suivre en temps réel les transactions et le déplacement des camions. L’application permet également d’intégrer les données du projet, pour une gestion intégrée efficace du projet.

TraceNet est conçu en appliquant les dernières technologies de l’information telles que : l’Internet des objets (IDO); la localisation par GPS en temps réel; la géolocalisation et le géorepérage; et l’utilisation d’appareils mobiles pour offrir à l’industrie une application puissante et efficace.

Une fois bien mis en œuvre au Québec, ce projet a été une occasion de présenter TraceNet pour la première fois en Ontario. Les objectifs suivants ont été suivis :

Introduire un nouvel outil technologique dans un projet environnemental réel en Ontario;
Intégrer la traçabilité électronique des matériaux dans les opérations et observer le comportement des différents intervenants (chef de projet, technicien sur le terrain, chauffeurs de camion, sites de réception, propriétaire);
Vérifier la fonctionnalité et l’efficacité des caractéristiques de l’application;
Valider l’efficacité de la demande pour l’élimination appropriée des sols contaminés en fonction des attentes des clients.

Dans le cadre de ce projet, des camions aspirateurs ont été ajoutés à TraceNet car la technique d’hydro-excavation a été utilisée pour extraire les sols contaminés. De plus, des normes relatives au sol de l’Ontario ont été ajoutées à la plateforme pour répondre aux exigences réglementaires du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l’Ontario (MEPNPO). Le système était convivial et facile à utiliser sur place, ce qui permettait de communiquer rapidement avec les pilotes. Étant donné que les conducteurs n’étaient pas tenus de saisir grand nombre de données et que les renseignements étaient en grande partie contrôlés par le personnel de surveillance sur place, le système a été largement accepté par les camionneurs. Le technicien sur le terrain a créé onze manifestes électroniques sur la plateforme, grâce auxquels il a été possible de suivre les camions jusqu’à leur destination finale.

Le projet pilote a donné des résultats positifs, car nous avons pu observer le transport en temps réel, surveiller de multiples flux de déchets et fournir une surveillance quotidienne des matériaux au propriétaire. Cette capacité a permis une traçabilité sans faille de la source vers la destination et, en retour, a rassuré Arcadis et les clients que les matériaux étaient gérés de manière appropriée.

Martin Beaudoin, Arcadis Canada Inc.
Martin Beaudoin possède plus de 19 ans d’expérience en gestion de projet et possède une expertise spécifique en assainissement in situ et ex-situ, en évaluation environnementale, en évaluation de la qualité de l’air et en surveillance de la conformité. Martin est ingénieur principal et gestionnaire de projet chargé de l’évaluation et de la gestion des projets d’assainissement des sites dans des conditions environnementales complexes. Il est actuellement responsable des budgets de projets, de l’interaction réglementaire et de la gestion des sous-traitants travaillant sur plusieurs projets de plusieurs millions de dollars. Il a supervisé la conception, l’installation et l’exploitation de systèmes de traitement des sols et des eaux souterraines de plusieurs sites appartenant aux secteurs : municipal, fédéral et privé. Martin possède de l’expérience de l’évaluation des solutions d’assainissement, de la réalisation d’études de faisabilité, notamment des essais en laboratoire et des essais pilotes, et de la supervision des travaux sur le terrain aux fins d’enquêtes sur les sites, les installations de traitement, l’exploitation et l’entretien des systèmes. Martin gère les comptes clients relatifs à l’industrie de l’environnement et, dans le cadre de ses responsabilités, il développe les capacités d’assainissement au sein de l’Arcadis en tirant parti de nouvelles technologies.

Intégration de technologies innovantes pour la gestion des données en cas d’urgence environnementale
Michelle Uyeda et Kristjana Zoras
GHD
L'objectif de cette présentation est de démontrer comment les technologies innovantes sont utilisées pour gérer rapidement et efficacement les données, ce qui donne lieu à des données exactes et défendables, à une interprétation efficace des données et à une communication claire des résultats, en particulier lors d’une intervention d’urgence  
Abstract

Lorsqu’une situation d’urgence environnementale survient, telle qu’un déversement de pétrole sur la terre ou sur l’eau ou un déraillement de train duquel des matières dangereuses ou des marchandises dangereuses sont projetées, une intervention rapide est essentielle aux fins d’une gestion de l’incident réussie et d’une atténuation des incidences sur la santé humaine et l’environnement. La gestion de l’information est un élément clé de cette réalisation. Au moyen de profils de projet, l’entreprise GHD répartira les services de gestion des données fournies à plusieurs clients au cours d’urgences environnementales, y compris les entités réglementées par le gouvernement fédéral. Ces exemples de projets expliqueront comment des technologies innovantes sont utilisées pour gérer rapidement et efficacement les données, ce qui permet d’obtenir des données exactes et défendables, d’interpréter efficacement des données et de communiquer clairement les résultats. Toutes ces mesures permettent de prendre rapidement et efficacement des décisions. Les études de cas décriront GHD FIRST, leur équipe dévouée de professionnels de l’environnement, de l’hygiène industrielle et de la gestion d’urgence, qui fournit des services en matière d’intervention et de préparation en cas d’urgence environnementale. Ces services comprennent la collecte, la gestion, l’interprétation et la diffusion de données en temps réel aux intervenants concernés. L’utilisation de modèles de visualisation axés sur les données, de véhicules aériens sans pilote (UAV) et de bases de données SIG géoréférencées sera présentée et la façon dont ces derniers assurent une gestion efficace des urgences environnementales. D’autres outils utilisés pour une gestion des données réussie, notamment les modèles 3D superposés (panaches), la technologie de suivi par caméras des modèles 3D avec des images aériennes UAV, seront également examinés.

Michelle Uyeda, ingénieure principale en environnement, GHD
Michelle Uyeda est une professionnelle agréée en sites contaminés de la C.-B. Elle possède plus de 25 ans d’expertise technique sur les sites contaminés, de la gestion des déchets et des projets environnementaux, dont 20 ans ont eu lieu en Colombie-Britannique. Elle est ingénieure principale en environnement au bureau de GHD à Vancouver. Elle a obtenu une maîtrise en hydrogéologie à l’Université Laval.

Elle a une excellente compréhension de l’environnement réglementaire de la Colombie-Britannique. Elle fournit un examen technique et réglementaire de haut niveau des projets environnementaux, y compris l’évaluation des sites, la planification et la conception des projets d’assainissement et les évaluations hydrogéologiques. Michelle a travaillé avec une vaste gamme de clients, y compris des clients sous réglementation fédérale, des gouvernements provinciaux et municipaux et des clients privés, commerciaux et industriels, en milieux urbains et dans des régions éloignées de la Colombie-Britannique.

Questions fr

fb icon   Twitter icon   linkedIn icon