section header FR

 Halifax Convention Centre, 1650 Argyle Street, Halifax, Nouvelle Écosse
4-5 juin, 2019  

Utilisation du bilan hydrique et de l’analyse de la signature des SPFA pour identifier une aire d’entraînement à la lutte contre les incendies comme étant une source continuelle de libération de SPFA dans l’environnement
Stefano Marconetto et Tony Lyon
Golder Associates Ltd
L’objectif de cette présentation est de fournir un aperçu de la manière dont l’équilibre hydrique et l’analyse de la signature des SPFA ont été utilisés pour identifier une aire d’entraînement à la lutte contre les incendies comme étant une source continuelle de libération de SPFA dans l’environnement et de communiquer des éclaircissements au sujet de la manière dont cette approche peut être utilisée pour évaluer la contribution des contaminants aux aires d’entraînement à la lutte contre les incendies ou des sources de SPFA à d’autres sites.
Abstract

À la suite d’une enquête détaillée du site, la présence de substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques (SPFA) a été déterminée dans plusieurs milieux environnementaux et récepteurs écologiques près de l’aire d’entraînement à la lutte contre les incendies (AELCI) d’un aéroport canadien. Les registres démontrent que trois AELCI ont été exploitées à différents emplacements à cet aéroport : l’un dans les années 1950, un autre entre 1960 et le début des années 1990 et une AELCI active qui a été construite en 1993 et qui est toujours en utilisation. L’AELCI active a apparemment été construite en utilisant un système à double revêtement, équipé d’un système de canalisation de surveillance interstitiel. Les mousses à formation de pellicule aqueuse (mousses de type AFFF) composées de perfluorooctanesulfonate (SPFO) ont été utilisées dans l’AELCI active jusqu’en 2001-2002 avant d’adopter l’utilisation de mousses de type AFFF à base de fluorotélomère. Puisque l’AELCI était peu fréquemment nettoyée, il a été interprété que les résidus de l’utilisation de mousses AFFF se sont accumulés au fil du temps dans les boues et les liquides au bas de l’installation. Des débordements de liquides ont été observés de l’un des trous d’homme associés à l’AELCI et on a également observé l’arrosage direct des mousses AFFF à l’extérieur de la zone de confinement de l’AELCI. Certaines de ces lacunes ont été corrigées en améliorant l’AELCI ou en modifiant les entraînements de lutte contre les incendies au cours des dernières années, mais une question essentielle demeure : « l’AELCI active est-elle toujours une source de libération de SPFA dans l’environnement? » Nous avons réussi à répondre à cette question en utilisant les résultats de calculs de l’équilibre hydrique en combinaison avec l’analyse de la signature des SPFA. Cette présentation donnera un aperçu de l’approche pratique qui a été utilisée pour cette évaluation et communiquera des idées sur les façons dont cette approche peut être utilisée pour évaluer la contribution des contaminants à des sites d’AELCI ou les sources de SPFA à d’autres sites, ainsi que les mises à niveau de concepts qui peuvent réussir à corriger le problème.

Stefano Marconetto, collaborateur, ingénieur en environnement principal, Golder
Stefano Marconetto est le chef international des services professionnels au sujet des SPFA de la société Golder, possédant 10 ans d’expérience à l’égard de la caractérisation et l’assainissement de sites contaminés par les SPFA. L’orientation technique de M Stefano est principalement placée sur la caractérisation en détail des sites, l’évaluation du transport et du devenir et l’élaboration de modèles conceptuels de sites, mais son expertise comprend aussi l’évaluation de solutions d’assainissement, l’évaluation de la faisabilité, l’élaboration de plans d’action en matière d’assainissement et leur mise en œuvre à des bases militaires, des installations d’entraînement à la lutte contre les incendies, des aéroports, des usines de fabrication, des centrales électriques et des sites d’élimination des déchets en Amérique du Nord et à l’étranger. Il a aussi fourni de la formation et du soutien technique à des clients dans le cadre de liaisons avec les intervenants de projet d’enjeux associés aux SPFA. Il est l’auteur de présentations et de documents d’orientation au sujet des SPFA, est actuellement un membre actif de l’équipe des SPFA du Interstate Technology & Regulatory Council (ITRC) et participe à plusieurs projets de recherche en collaboration avec des universités prestigieuses et des partenaires industriels au sujet du transport et du devenir des SPFA et de l’assainissement des sites qui en sont contaminés.

Approches pour aborder les enjeux de la caractérisation de sites contaminés par des SPFA dans plusieurs milieux environnementaux
Matt Vanderkooy, Leah MacKinnon, Florent Risacher, Carol Cheyne, James Rayner
Geosyntec Consultants International inc.
L’objectif de cette présentation est de renseigner les participants au sujet des enjeux particuliers associés aux SPFA dans le cadre d’évaluations de site qu’ils n’auraient peut-être pas éprouvés à l’égard d’autres contaminants.
Abstract

Il peut être difficile d’élaborer un modèle conceptuel du site (MCS) solide pour les sites fédéraux contaminés par des substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques (SPFA). Il existe plusieurs aspects des sites contaminés par des SPFA qui sont différents de contaminants retrouvés plus fréquemment, qui pourraient augmenter considérablement les efforts et les coûts associés pour réaliser un MCS solide qui appuie la prise de décision à l’égard de la gestion du site. Cette présentation mettra l’accent sur trois enjeux de caractérisation de sites contaminés par des SPFA et des approches pour surmonter ces enjeux. Ces enjeux comprennent : a) l’identification des sources; b) l’estimation de la masse totale et du type de SPFA; et c) la masse de la zone non saturée.

Le premier enjeu consiste à identifier la ou les sources des SPFA présentes sur le site en question et à différencier les SPFA présentes en raison des activités du site et ceux provenant de sources extérieures. Les SPFA sont devenues très répandues dans l’environnement et il est possible que toutes les SPFA retrouvées sur un site ne proviennent pas de rejets ou d’activités effectuées sur le site. Par exemple, l’identification d’autres sources potentielles est particulièrement importante lorsque les SPFA sont retrouvées soit dans les plans d’eau de surface ou près de sites d’enfouissement, d’aéroports, de zones agricoles où l’on utilise des biosolides, ou de grandes installations industrielles.

Le deuxième enjeu est la quantification de la masse totale et l’identification des types de SPFA présents. Plus de 3 000 SPFA ont été produites commercialement; il existe donc une possibilité élevée que plusieurs SPFA différentes soient présentes sur un site. L’évaluation précise des types de SPFA et de la masse totale des SPFA est essentielle à l’élaboration du MCS, de la stratégie de gestion du site, de l’évaluation des voies d’exposition possibles et des risques qui y sont associés, ainsi qu’à l’élaboration d’une stratégie d’assainissement. Par exemple, ce ne sont pas toutes les SPFA qui peuvent être traitées efficacement ou de façon égale par une technologie donnée, y compris les méthodes courantes comme la sorption au charbon activé granulaire de systèmes de pompage et de traitement.

Le troisième enjeu est l’évaluation de la masse de SPFA dans la zone non saturée. De nombreux rejets de SPFA entraînent la présence d’une partie considérable de masse dans la zone non saturée, qui s’infiltre au fil du temps en raison des événements successifs de précipitation et d’infiltration. La caractérisation de la masse au sein de la zone non saturée est importante pour prédire les empreintes et les concentrations du panache des eaux souterraines. De plus, la dynamique d’infiltration particulière aux SPFA doit être prise en considération : par exemple, le transport de certaines SPFA est retardé par des interactions avec des surfactants dans la zone non saturée.

Cette présentation abordera les approches permettant de surmonter ces enjeux, y compris des techniques comme la criminalistique des SPFA, les capacités d’analyse spécialisées et la caractérisation solide des milieux du site.

Matt Vanderkooy, géoscientifique des contaminants, Geosyntec Consultants
Matt Vanderkooy est géoscientifique des contaminants et possède plus de neuf ans d’expérience dans l’évaluation de sites au Canada et aux États-Unis. M Vanderkooy se concentre sur l’élaboration de modèles conceptuels de sites solides dans le but de soutenir la prise de décisions de projet renseignée, y compris la sélection et l’élaboration des techniques d’assainissement. M. Vanderkooy se spécialise dans la caractérisation et l’assainissement de sites comportant des contaminants à l’interface des eaux souterraines et de surface, dans les sédiments contaminés, et dans l’identification des voies qu’utilisent les SPFA pour atteindre les récepteurs dans différents milieux.

Questions fr

fb icon   Twitter icon   linkedIn icon