section header FR

 Halifax Convention Centre, 1650 Argyle Street, Halifax, Nouvelle Écosse
4-5 juin, 2019  

Données scientifiques, approches et enjeux associés à l’évaluation des risques à la santé humaine lorsque l’on doit tenir compte des SPFA
Natasha Corrin, CBCL Ltd
L’objectif de cette présentation est de présenter un aperçu des plus récentes données et approches scientifiques concernant les évaluations des risques à la santé humaine aux sites contaminés par les SPFA, y compris les différents éléments à prendre en compte, les incertitudes et les leçons apprises.
Abstract

Cette présentation fournira un aperçu des enjeux à considérer lorsque l’on procède à une évaluation des risques à la santé humaine (ERSH) à des sites contaminés par des substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques (SPFA). Ceux-ci comprennent :

  • Les valeurs de dépistage disponibles pour la santé humaine et une comparaison des lignes directrices canadiennes et internationales;
  • Les voies d’exposition et l’importance relative des voies d’exposition orale, par inhalation et par contact cutané;
  • Évaluation de la présence des SPFA dans le poisson, la viande et les fruits et légumes;
  • Le niveau de compréhension actuel de la toxicocinétique et des effets toxiques;
  • Les solutions en matière de gestion des risques;
  • Les incertitudes.

Les leçons pratiques apprises lors de l’exécution d’ERSH à des sites contaminés fédéraux seront communiquées.

Natasha Corrin, évaluatrice des risques principale, CBCL Ltd
Natasha Corrin est évaluatrice des risques principale au sein de la société CBCL Ltd, possédant plus de 20 ans d’expérience comme conseillère experte dans le domaine de l’environnement. Elle effectue actuellement des examens et offre des commentaires techniques principaux à l’égard de projets associés à l’évaluation des risques à la santé humaine et à l’environnement ainsi qu’à la gestion des risques. Elle est désignée comme une personne qualifiée pour effectuer des évaluations des risques en Ontario. Mme Corrin croit en une approche holistique à l’égard de la gestion des sites contaminés fédéraux et collabore étroitement avec les clients et les autres intervenants afin que les objectifs du projet soient atteints de façon efficace. Elle aime trouver des solutions créatives pour l’évaluation et la gestion des sites contaminés fédéraux pour s’assurer que des approches pratiques et scientifiquement défendables de nettoyage et de fermeture de sites sont appliquées.

Incertitudes dans le cadre d’évaluations des risques à l’environnement pour les composés de SPFA
Steven Jones, GHD Group
L’objectif de cette présentation est de discuter de l’incertitude et de cerner les besoins en matière de données pour réduire l’incertitude dans le cadre d’évaluations des risques à l’environnement pour les SPFA.
Abstract

Les composés de substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques (SPFA) ont reçu beaucoup d’attention au cours des dernières années. En considérant que de grands progrès ont été réalisés dans les techniques d’analyse, les progrès de nos connaissances à l’égard de la toxicité, particulièrement pour les récepteurs écologiques, ont pris du retard. Puisque nous savons que les composés de SPFA se bioaccumelent et se bioamplifient dans les réseaux trophiques aquatiques, les organismes de réglementation fédéraux, provinciaux et des États exigent des évaluations des risques écologiques (ERE) pour évaluer les risques pour la vie aquatique et des récepteurs des niveaux trophiques supérieurs qui se nourrissent d’organismes aquatiques. En raison de l’absence d’une solide base de données sur l’écotoxicité des SPFA, il existe un degré élevé d’incertitude dans les ERE. À titre d’exemple, seules quelques études ont identifié les valeurs toxicologiques de référence (VTR) pour les récepteurs de l’avifaune, dont les résultats des valeurs variaient par différents ordres de grandeur. Cette présentation identifie les repères écologiques pour les récepteurs écologiques, l’incertitude associée aux points de repère, les éléments nécessaires pour l’interprétation des ERE et des recommandations pour la gestion des risques.

Steven Jones, écologiste principal, GHD Group
Le Steven Jones, Ph. D., est un écologiste spécialisé dans les populations et les collectivités possédant plus de 30 ans d’expérience dans l’industrie de la consultation. Ses domaines d’expertise sont l’évaluation des dommages aux ressources naturelles; l’évaluation des risques écologiques; la création, l’amélioration et la remise en état d’habitats; les évaluations fonctionnelles qualitatives et quantitatives d’habitats terrestres des terres humides; et la biostatistique. Il possède une vaste expérience dans la conception et la mise en œuvre d’études écologiques pour divers écosystèmes partout en Amérique du Nord. Son expérience de projet comprend l’évaluation des impacts des mesures correctives sur les ressources écologiques et l’incorporation de la restauration de redressement dans la conception de mesures de réhabilitation. M. Jones a reçu son baccalauréat en biologie de la Tulane University, sa maîtrise en sciences de l’environnement du Texas Christian University et son doctorat de la University of Nebraska-Lincoln. Avant d’entrer dans l’industrie de la consultation, il a été un stagiaire de la bourse de recherches postdoctorales Guyer au département de zoologie de la University Wisconsin-Madison. Il est membre de la Society of Toxicology and Environmental Chemistry et de l’Ecological Society of America et est un écologiste principal certifié.

Enjeux liés à l’évaluation de l’imprégnation et de l’exposition aux substances perfluoroalkyliques aux sites contaminés
Karen Phillipps et Elliot Sigal
Intrinsik Corp.
L’objectif de cette présentation est de résumer les données disponibles concernant l’acide perfluorooctanoique (APFO) et le perfluorooctanesulfonate (PFOS) dans les aliments, y compris l’imprégnation dans les aliments provenant de différents milieux (sols, sédiments, eau) et d’identifier des renseignements au sujet des mécanismes d’imprégnation potentiels et des facteurs qui pourraient affecter la biodisponibilité de l’APFO et du PFOS.
Abstract

Les substances perfluoroalkyliques (appelées collectivement les SPFA) sont un groupe de composés organiques anthropiques fluorés qui sont très persistants et très stables dans l’environnement. Malgré leur utilisation répandue dans le passé, la présence de SPFA dans l’environnement n’a pas été déclarée à grande échelle avant la fin des années 1990 et le début des années 2000 et ces substances ont été détectées dans plusieurs milieux différents à des sites contaminés fédéraux et autres.

En général, la voie d’exposition principale aux SPFA pour les humains est par l’alimentation, bien que la voie d’exposition principale puisse varier selon l’âge, la substance en question et la dose. Des évaluations ont récemment été achevées au sujet des deux composés de SPFA les plus caractérisés : l’acide perfluorooctanoique (APFO) et le perfluorooctanesulfonate (PFOS), en plaçant l’accent sur l’imprégnation de ces composés dans les aliments terrestres (végétaux, animaux) et aquatiques (poissons, fruits de mer) par la bioaccumulation, la bioconcentration, la bioamplification et le biotransfert.

Ces travaux ont généré une base de données complète des facteurs de transfert et des concentrations dans les aliments de l’APFO et du PFOS, ainsi que certaines données sur la concentration dans les milieux écologiques en plus de démontrer à quel niveau l’exposition à ces composés est répandue de nos jours. Cet examen a également mis en évidence plusieurs enjeux associés à la mesure et à l’évaluation des SPFA qui doivent être pris en considération lors de l’échantillonnage et de l’exécution d’évaluations des risques dans le cadre d’enquêtes de sites contaminés.

Elliot Sigal, vice-président et toxicologue principal, Intrinsik Corp.
Elliot Sigal est vice-président et toxicologue principal chez Intrinsik Corp. Il possède plus de 25 ans d’expérience en évaluation des risques pour la santé humaine, en évaluation des risques écologiques, en toxicologie, en examen par les pairs, en consultation publique, en communication des risques et en gestion des risques. M Sigal a supervisé et a contribué à des centaines de projets d’évaluation des risques pour l’industrie et le gouvernement et a procédé à des examens par les pairs sur des évaluations des risques dans des autorités partout au Canada et aux États-Unis au sujet de sites contaminés, de sites d’exploitation minière et de fonderies, de fermetures de bases militaires, de réservoirs de stockage souterrains, d’émissions d’incinérateurs et d’incinérateurs récupérateurs d’énergie, de sites d’enfouissement, de produits de consommation et de processus industriels. Il est souvent appelé à fournir des conseils d’expert à la fois pour l’industrie et le gouvernement, y compris pour Santé Canada et le ministère de l’Environnement de l’Ontario. Depuis 2015, il dirige les efforts de l’équipe des produits chimiques et des produits de consommation d’Intrinsik.

M. Sigal a obtenu son baccalauréat en sciences avec spécialisation (avec distinction) en toxicologie de la University of Toronto, est un toxicologue certifié par l’EUROTOX et une personne qualifiée pour l’évaluation des risques en Ontario.

Questions fr

fb icon   Twitter icon   linkedIn icon