Séances de petits déjeuners précédents

BreafastSeriesLogo

L’excellence en immobilier d’entreprises (IE) = CoreNET

CoreNET... et qu’est-ce que cela va m’apporter en tant que professionnel de l’IE ? Ou qu’est-ce que cela va m’apporter en tant qu’organisation d’IE ?

 

CoreNET est une organisation mondiale qui a pour mission d’améliorer l’efficacité des professionnels de l’immobilier d’entreprises (IE) et de l’ensemble de l’industrie qui participe à assurer l’optimisation des ressources des entreprises grâce à une gestion immobilière stratégique et des ressources en milieu de travail.

Cette séance se concentrera sur la façon dont les professionnels de l’IE et les organisations pour lesquelles ils travaillent peuvent exploiter les ressources de CoreNET pour poursuivre l’excellence en matière de l’IE.

Didhiti Bhoumik, vice-présidente du perfectionnement professionnel à CoreNET, donnera un aperçu des façons dont CoreNET offre son appui aux membres de la communauté mondiale de l’IE. Elle parlera également des différentes manières dont certaines des plus importantes organisations de l’IE au monde ont tiré profit des ressources de CoreNET pour assurer le succès de leurs IE.

Curtis Kjinserdahl et Angela Choi, deux spécialistes qui exercent dans le domaine de l’IE et qui possèdent des certifications de CoreNET, parleront des manières dont leurs organisations tirent profit de CoreNET et comment eux-mêmes mettent CoreNET à profit pour assurer l’excellence en matière de leurs IE.

Cette séance sera d’intérêt général pour tous les spécialistes de la propriété immobilière, et particulièrement intéressante pour les spécialistes qui travaillent dans les domaines suivants : la gestion immobilière et des installations ; la gestion de portefeuilles, de programmes et de politiques ; et les services immobiliers.

Présentateurs

Didhiti Bhoumik, CoreNET
Curtis Kjinserdahl, HOK
Angela Choi, Deloitte


L’excellence en gestion des installations au Canada

Très peu, voire aucun, professionnel de la gestion immobilière ou des installations n’avait prévu d’entamer une telle carrière ; ainsi, la question se pose à savoir comment l’on doit établir les compétences nécessaires une fois sur le terrain. Les associations qui offrent des occasions de développement professionnel peuvent jouer un rôle important dans l’évolution de votre carrière. Des études ont démontré que les individus qui ont progressé dans une structure de programme éducatif conçue par des professionnels du métier peuvent présenter des avantages à leurs organisations qui entraînent un meilleur RCI.

  • 98 % des participants ont affirmé que l’éducation BOMI les a aidés ou a aidé leurs employés à devenir plus efficaces ;
  • 61 % des participants ont déclaré que les connaissances qu’ils ont acquises lors d’un cours BOMI les ont aidés à faire des économies sur leurs coûts énergétiques ;
  • 67 % des participants ont expliqué qu’après avoir suivi un cours BOMI, ils ont aidé leurs entreprises à bénéficier d’une réduction mensuelle des frais d’exploitation.

Cette séance traitera de ces avantages et fournira un aperçu des certificats et des désignations BOMI. Elle soulignera la sélection de nos cours qui sont offerts en français et présentera le nouveau cours interactif de cinq modules touchant l’optimisation HVAC. Un diplômé du programme BOMI sera mis à votre disposition pour discuter des bienfaits à leur organisation qui ont découlés de l’éducation BOMI. La séance présentera également les résultats d’une étude récente des diplômés et des étudiants actuels, faisant ressortir les avantages professionnels résultant du fait de profiter des occasions de développement professionnel.

Présentateur

Jim Preece, Président, BOMI Canada


Le nouveau BOMA BEST® 3.0

BOMA BEST® est le plus important programme canadien de certification environnementale en matière de fonctionnement et d’entretien de bâtiments existants. Il est utilisé et mandaté par des ministères gouvernementaux à travers le Canada, y compris les services publics, Parcs Canada, Transports Canada, les Services centraux de la Saskatchewan et Infrastructure Alberta.

Développé par des intervenants au sein de l’industrie et du gouvernement, BOMA BEST® est un système de certification et un outil de gestion des bâtiments écologiques existants de toutes tailles et classes, qui est abordable, efficace et facile à utiliser.

BOMA BEST® est spécifiquement conçu pour cibler le rendement à long terme des bâtiments, permettant ainsi aux propriétaires et gestionnaires de mettre en place les meilleures pratiques de gestion environnementale. Le programme améliore la gestion et le rendement des bâtiments, ce qui engendre des communautés plus saines et plus durables.

Les conclusions d’études récentes confirment les bienfaits suivants :

  • une réduction moyenne de 15 % de la consommation d’énergie sur une période de trois ans ;
  • une réduction de 52 % de l’utilisation d’eau sur une période de six ans ;
  • un taux d’occupation des bâtiments certifiés supérieur de 18,7 % par rapport au taux d’occupation des bâtiments non certifiés ;
  • une hausse de 7 % du taux de satisfaction des locataires ;
  • une hausse de 5,6 % du taux de renouvellement de bail ;
  • une augmentation de 8 à 10 % de la valeur de l’actif. 

Venez découvrir le nouveau BOMA BEST 3.0 et apprendre comment il peut vous aider à réduire l’impact environnemental de votre bâtiment.

Cette séance sera d’intérêt général pour tous les spécialistes de la propriété immobilière, et particulièrement intéressante pour les spécialistes qui travaillent dans les domaines suivants : la gestion de biens et d’installations ; les services d’architecture et d’ingénierie ; la gestion de portefeuilles, de programmes et de politiques ; les services immobiliers ; la gestion des locaux ; et l’environnement.

Présentateur

John Smiciklas, directeur, Énergie et environnement, BOMA Canada


Innovation dans la fourniture de 1 milliard $ dans des infrastructures communautaires en partenariat avec des intervenants autochtones

Télécharger la présentation

La Direction générale des infrastructures communautaires (DGIC) d’Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) verse actuellement environ un milliard de dollars par année aux collectivités autochtones en vue de la construction, de l’exploitation et de l’entretien des actifs communautaires essentiels dans les réserves, système d’eau et d’eaux usées, les écoles, les routes et les ponts, les logements et d’autres infrastructures connexes. La DGIC cherche à travailler avec des partenaires comme l’Assemblée des Premières Nations (APN) pour accroître l’accès des collectivités autochtones à des immobilisations de qualité.

Le nouveau gouvernement du Canada a clairement indiqué que l’infrastructure des Premières Nations figure parmi ses grandes priorités – et a fourni une orientation précise aux ministères :

« … Travailler en collaboration avec le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, et en consultation avec les Premières Nations, les Inuits et d’autres intervenants dans le but d’améliorer les infrastructures physiques essentielles pour les communautés autochtones, notamment la situation des Autochtones en matière de logement. »
[Lettre de mandat de la ministre des Affaires autochtones et du Nord, 2015]

La séance vise à explorer les possibilités de partenariat entre l’industrie, les groupes autochtones (comme l’APN) et le gouvernement du Canada en vue d’offrir des solutions novatrices en matière d’infrastructure à l’échelle du pays.

Plus particulièrement, la séance a les objectifs suivants :

  • Donner un aperçu des programmes actuels et des rôles et responsabilités des partenaires;
  • Présenter les nouvelles approches en matière d’approvisionnement et de prestation de services actuellement explorées avec les collectivités autochtones, p. ex. Initiative sur les infrastructures scolaires du Manitoba;
  • Stimuler la discussion et demander des conseils quant à la façon de réagir aux problèmes de complexité, aux risques et aux obstacles susceptibles d’influer sur la prestation des projets d’infrastructure dans les collectivités des Premières Nations (p. ex. capacités, éloignement, transport, etc.); et,
  • Établir un dialogue avec l’industrie au sujet des prochaines étapes et des plans de mise en oeuvre.

Conférencier
Daniel Leclair, Directeur général, Direction générale des infrastructures communautaires, Affaires autochtones et du Nord Canada


Votre carrière en biens immobiliers : où allez-vous et comment allez-vous y arriver?

Joignez-vous à l’Institut des biens immobiliers du Canada, au Bureau de la gestion des collectivités des acquisitions, de la gestion du matériel et des biens immobiliers du Secrétariat du Conseil du Trésor et à trois hauts dirigeants qui sont des chefs de file dans le domaine des biens immobiliers (BI) pour une discussion entre experts au cours de laquelle ces experts vont :

  • traiter du portrait de la communauté actuelle des biens immobiliers;
  • dresser la trajectoire professionnelle de trois hauts dirigeants importants dans le domaine des BI;
  • communiquer leurs observations concernant la manière dont le métier au sein des biens immobiliers fédéraux a évolué au cours des dernières années et quels sont les changements auxquels s’attendre dans un avenir proche;
  • transmettre leurs considérations au sujet des aptitudes et des compétences qui sont les plus importantes pour les professionnels en biens immobiliers; et,
  • faire part de leurs idées sur les points essentiels pour réussir sa carrière.

Orateurs :
Al Ricottone, Conseiller exécutif, Direction générale des biens immobiliers, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Diane Orange, Sous-ministre adjointe, Ressources humaines et services intégrés, Pêches et Océans Canada
Sylvie Lemieux, Leader de projet – Paris, Projets majeurs de la Couronne, Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Michael M. Nowlan M. Pl, Conseiller Principal, Bureau du contrôleur général, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada / Gouvernement du Canada


La gestion de placements : l’art et la science dans l’exécution d’un plan d’investissement

Télécharger la présentation

Une prise de décision informée et focalisée ainsi qu’un engagement à l’action composent l’essence-même de la gestion de placements. Comme c’est le cas pour tous les processus de prise de décision, certains éléments restent clés :

  • le bon cadre – la certitude que le vrai problème est celui qui sera résolu;
  • une conviction par rapport au résultat convoité;
  • l’assimilation de la bonne information, y compris l’information qui touche les ambiguïtés;
  • l’application du raisonnement, ce qui comprend les éléments qui sont connus ainsi que les éléments qui ne le sont pas;
  • la prise en considération d’alternatives créatives et novatrices; et,
  • un engagement à l’action.

La gestion de placements est une approche disciplinée qui touche l’élaboration des projets de placement, le renseignement des décisions qui ont trait à ces projets, la surveillance de leur remise et le suivi des bénéfices qui s’ensuivent.

La gestion de placements marque le début d’un décentrement d’une culture à une autre : dans la première culture, l’accent est mis sur la délivrance et les efforts se concentrent sur la livraison des résultats avec ponctualité, les coûts, la portée et les normes de qualité; dans la seconde culture, par contre, l’accent est mis sur les bénéfices et les efforts se concentrent surtout sur la création et le maintient d’un profit à partir des placements d’une organisation qui s’étendent au-delà de la fermeture de l’initiative. Ce décentrement nécessite de grands changements dans les méthodes de gestion. Jusqu’à maintenant, une grande partie de la gestion de placements était dictée par les propriétaires des actifs ou par les solutions des services acquis plutôt que par les propriétaires des bénéfices. Il expliquera aux délégués que chaque partie ait des responsabilités différentes et distinctes, l’objectif le plus important de tout placement se doit d’être l’amélioration des probabilités d’un résultat opérationnel positif.

Conférenciers
Fred Hardy, Services de l’environnement et sites contaminés (région de l’Ontario), Travaux publics et Services gouvernementaux Canada


Travailler ensemble: les manières dont TPSGC, Services partagés Canada et Industrie Canada obtiennent des résultats pour les initiatives d’aménagement du gouvernement

Télécharger la présentation

Tel qu’annoncé dans le budget de 2012 et de nouveau mis en relief dans le budget de 2013, le gouvernement va de l’avant avec le Plan d’action pour la réduction du déficit. C’est une décision qui a eu un impact sur tous les ministères. Deux initiatives de logement clés qui sont déjà en développement touchent directement la communauté des biens immobiliers : l’initiative de récupération des locaux à bureaux, qui vise à réduire les enveloppes d’espace des ministères à la suite de réductions d’ETP (ce qui, à son tour, se traduit par une réduction des besoins en locaux à bureaux); et l’initiative de modernisation des locaux à bureaux qui vise à appuyer les ministères lors de la transformation et la modernisation des milieux de travail du gouvernement fédéral dans le but de correspondre aux tendances actuelles de l’industrie de l’aménagement de bureaux. Cette initiative se concrétise en milieux de travail qui comprennent des espaces coopératifs souples et des postes de travail plus petits qui insèrent efficacement les nouvelles technologies et reflètent plus adéquatement les profils des utilisateurs.

Cette session-déjeuner a pour but de vous donner un aperçu de ces deux initiatives d’aménagement du Gouvernement du Canada. Pour ce faire, nous discuterons de la manière dont trois ministères – TPSGC, SPC et Industrie Canada – ont répondu aux besoins soulevés par ces initiatives en les adoptant et en s’y adaptant. TPSGC et SPC parleront des méthodes qu’ils ont employées pour aider les autres ministères gouvernementaux à aller de l’avant sur cette question. Industrie Canada partagera son expérience en ce qui concerne la planification pour les initiatives et leur implémentation et donnera un aperçu des outils qui ont été développés à cet effet ainsi que des leçons apprises lors du processus.

Ceci représente une opportunité pour la communauté de l’Institut des biens immobiliers du Canada (IBIC) de participer à une discussion interactive afin d’en apprendre davantage sur la manière dont trois ministères ont appliqué l’orientation fédérale par rapport à la récupération et la modernisation des locaux à bureaux.

Conférenciers
Carol Blotniuk, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Garth Rotor, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Kathy Wedekamm, Services partagés Canada
An Trinh, Services partagés Canada
Robin Strang Lindsey, Industrie Canada


Avez-vous des biens immobiliers stratégiques excédentaires? La Société immobilière du Canada peut vous aider au cours du processus d’aliénation immobilière.

Télécharger la présentation

L’aliénation de biens immobiliers fédéraux reste une priorité du gouvernement actuel. En 2013, il a été demandé aux ministères d’examiner rigoureusement leurs portefeuilles et d’identifier les propriétés excédentaires et/ou sous-utilisées qui pourraient faire l’objet d’aliénations. Afin de préparer la communauté des biens immobiliers à une hausse possible des projets d’aliénation, l’IBIC a fait appel à Tara Dinsmore, Directrice, Acquisitions et Basil Cavis, Directeur principal, Analytique d’affaires de la Société immobilière du Canada. Mme Dinsmore et M. Cavis présenteront un aperçu du mandat de la Société en ce qui a trait aux aliénations stratégiques, parleront en détail de la collaboration de la Société avec les ministères durant le processus d’aliénation ainsi que des activités de la Société une fois qu’elle a acquis ces sites et ce, à l’aide de divers exemples en provenance de tout le pays. Ils expliqueront aux délégués comment la Société immobilière du Canada aide à identifier les sites stratégiques et comment son plan d’affaires s’insère dans le processus décisionnel des ministères. Ils offriront également quelques conseils utiles issus de l’expérience de la Société immobilière du Canada au cours de ses travaux avec les ministères fédéraux. En dernier lieu, ils décriront le processus d’aménagement de la Société immobilière du Canada et comment celle-ci offre le meilleur rendement possible tant pour les collectivités où elle exerce ses activités que pour le gouvernement du Canada.

Conférenciers
Tara Dinsmore, Société immobilière du Canada
Basil Cavis, Société immobilière du Canada


Le Projet de transformation des activités et des systèmes des biens immobiliers et la solution NOVUS : une approche intégrée de la modernisation des biens immobiliers

Télécharger la présentation

Cette séance organisée à l’intention des dépositaires et des professionnels des biens immobiliers donnera un aperçu du Projet de transformation des activités et des systèmes des Biens immobiliers et de la solution NOVUS. Y sera également présenté  comment un système commercial de gestion des renseignements sur les biens immobiliers pourra supporter la modernisation de vos opérations procurer une vision intégrée de la gestion des biens et améliorer la prise de décisions sur les placements de portefeuille. En dernier lieu, certains impacts prévus des changements et les avantages en matière de gestion que procurera la solution NOVUS seront examinés de plus près.

Conférenciers
JP Lamberti, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Diane Rodrigue-Lalonde, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Mark Featherstone, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada


Partenariats publics-privés (P3)

Télécharger la présentation

Les P3 consistent en une démarche d'approvisionnement de l'infrastructure publique axée sur le rendement à long terme. Ainsi, le secteur privé assume une grande part de la responsabilité sur les plans du risque et du financement liés à la mise en œuvre et au rendement de l'infrastructure, de la conception à la planification structurelle, en passant par la maintenance à long terme. Comme le souligne son budget de 2011, le gouvernement fédéral s'est donné pour objectif d'accroître le recours aux P3, s'ils ont le potentiel de créer de la richesse dans l'intérêt des Canadiens. Pour cette raison, tous les ministères et les organismes fédéraux doivent analyser les investissements réalisés dans les grandes infrastructures, afin de déterminer s'ils pourraient s'adapter à un modèle d'exécution de P3. Fondée pour évaluer les possibilités de P3 fédéraux, PPP Canada transmet ses conseils sur l'exécution de ces P3 et constitue une source d'expertise et de consultation sur les questions relatives aux P3, en général. À ce titre, les ministères et les organismes fédéraux doivent consulter PPP Canada afin d'appliquer la grille d'analyse des P3 à leurs investissements.

Ce petit déjeuner avec conférencier vous propose une brève introduction aux P3, ainsi qu'un aperçu de la Ligne directrice pour la mise en œuvre de l'orientation stratégique sur les partenariats publics‑privés présentée dans le budget fédéral de 2011. De plus, PPP Canada traitera de son rôle et de son mandat. Enfin, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada fera part de son expérience quant à l'application de la ligne directrice et à sa collaboration avec PPP Canada. 

Grâce à une discussion interactive, les membres de l'Institut des biens immobiliers du Canada (IBIC) auront l'occasion d'en apprendre davantage sur les P3 et la ligne directrice du gouvernement fédéral. 

Conférenciers
Shirley Jen, Politique des biens immobiliers et du matériel, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Naresh Debidin, PPP Canada
Preetipal Paul, Secteur du développement des PPP et des services consultatifs, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada 


Communauté de pratique pour la gestion de projets de biens immobiliers

La Communauté de pratique fédérale pour la gestion de projets de biens immobiliers (BI) organise un petit déjeuner causerie afin de discuter des prochaines étapes en ce qui concerne les compétences communes dans le domaine de la gestion de projets de BI. Ce sera l'occasion pour la collectivité des BI d'en apprendre davantage sur la valeur des compétences et sur leur utilisation potentielle dans le cadre de la gestion de projets de BI. Les présentations comprendront le travail achevé à ce jour sur les divers aspects des compétences liées à la gestion de projets de BI par Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, le ministère de la Défense nationale et la Gendarmerie royale du Canada.

Conférenciers
Marc Beaudoin, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Mark Featherstone, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Denis Fortin/Eric Bramwell, ministère de la Défense nationale
Eric German, Gendarmerie royale du Canada 
Maria Somjen, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada


Une mise à jour de NOVUS

Le projet de transformation des activités et des systèmes des Biens immobiliers (PTASBI) fournit une solution intégrée pour les activités et les systèmes destinée à la Direction générale des biens immobiliers, qui sera appelée NOVUS. NOVUS est un mot latin qui signifie extraordinaire ou nouveau. Cette séance d'information vise à fournir aux gardiens de biens immobiliers fédéraux un aperçu du projet et une mise à jour concernant l'état actuel du projet. NOVUS a été conçu, dans le cadre du processus d'approvisionnement, de manière à pouvoir être mis à la disposition du gouvernement fédéral. La collectivité de l'Institut des biens immobiliers du Canada (IBIC) aura l'occasion d'apprendre les raisons pour lesquelles le projet a été entrepris et quel est le potentiel d'interopérabilité accrue au sein de l'environnement des biens immobiliers fédéraux.

Conférencier
Jean Paul Lamberti, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

 


L’excellence en gestion des installations au Canada

Très peu, voire aucun, professionnel de la gestion immobilière ou des installations n’avait prévu d’entamer une telle carrière ; ainsi, la question se pose à savoir comment l’on doit établir les compétences nécessaires une fois sur le terrain. Les associations qui offrent des occasions de développement professionnel peuvent jouer un rôle important dans l’évolution de votre carrière. Des études ont démontré que les individus qui ont progressé dans une structure de programme éducatif conçue par des professionnels du métier peuvent présenter des avantages à leurs organisations qui entraînent un meilleur RCI.

  • 98 % des participants ont affirmé que l’éducation BOMI les a aidés ou a aidé leurs employés à devenir plus efficaces ;
  • 61 % des participants ont déclaré que les connaissances qu’ils ont acquises lors d’un cours BOMI les ont aidés à faire des économies sur leurs coûts énergétiques ;
  • 67 % des participants ont expliqué qu’après avoir suivi un cours BOMI, ils ont aidé leurs entreprises à bénéficier d’une réduction mensuelle des frais d’exploitation.

Cette séance traitera de ces avantages et fournira un aperçu des certificats et des désignations BOMI. Elle soulignera la sélection de nos cours qui sont offerts en français et présentera le nouveau cours interactif de cinq modules touchant l’optimisation HVAC. Un diplômé du programme BOMI sera mis à votre disposition pour discuter des bienfaits à leur organisation qui ont découlés de l’éducation BOMI. La séance présentera également les résultats d’une étude récente des diplômés et des étudiants actuels, faisant ressortir les avantages professionnels résultant du fait de profiter des occasions de développement professionnel.

Présentateur

Jim Preece, Président, BOMI Canada
James Preece est Président de BOMI Canada, un établissement d’enseignement qui se concentre sur la formation en matière de la gestion immobilière ou des installations au Canada. Depuis plus de 40 ans, BOMI offre des occasions de formation pour les gestionnaires immobiliers et des installations. Nos programmes comptent aujourd’hui plus de 14 000 étudiants et 4 000 diplômés, qui travaillent dans tous les domaines relatifs à la gestion immobilière et des installations. Du gouvernement aux entreprises à la gestion par un tiers, nos étudiants proviennent de toutes les grandes entreprises et organisations au Canada.

 

 

Questions fr

fb icon   Twitter icon   linkedIn icon